Marcel Robidas, le maire visionnaire de Longueuil

Maire de Longueuil de 1966 à 1982, il en avait été conseiller municipal de 1961 à 1963. Diplômé en sciences sociales à l’Université de Montréal en 1947.

Sur le plan local, il contribua à implanter les Loisirs Saint-Antoine, avant de se lancer dans une carrière politique. À la fois comme conseiller et comme maire, il contribua fortement au développement économique de Longueuil en étant le principal artisan du métro de Longueuil et des projets domiciliaires le long du fleuve. Il est le principal responsable, avec Roland Therrien, de la fusion avec la Cité de Jacques-Cartier en 1969. Candidat conservateur, il fut défait aux élections fédérales de 1972. En 1995, il présida la Commission régionale de la Montérégie sur la souveraineté du Québec en prévision du référendum. Il résida, du milieu des années 1950 à 1984, dans l’ancien monastère des pères du Sacré-Cœur, rue du Bord-de-l’Eau. Il déménagea ensuite au village de Calixa-Lavallée, dans l’ancien presbytère. Son apport à l’histoire de Longueuil est majeur et très visionnaire.

Toponymie : l’ancien hôtel de ville de Longueuil au 300, rue Saint-Charles Ouest, porte son nom.

Veuillez prendre note que cet ouvrage s’inspire du livre original, mais n’en n’est pas une copie conforme.

Disponible en version Kindle sur Amazon.ca et en version ePub sur Kobo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *